Pourquoi l’huile de palme n’est-elle pas vegan ?

L’huile de palme est l’huile végétale la plus consommée dans le monde !  Très décriée, ces dernières années, saviez-vous qu’elle n’était pas consommée par les vegans ? Nous vous avons conçu un dossier spécial sur l’huile de palme, pour vous dévoiler les raisons pour lesquelles elle n’est pas considérée comme vegan.

Qu’est-ce-que l’huile de palme ?

Savez-vous réellement qu’est-ce que l’huile de palme ? On entend énormément parler et depuis quelque temps, on aperçoit des étiquettes « sans huile de palme » sur certains produits…mais qu’est-ce que l’huile de palme ? Il s’agit d’une huile qui est extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile, par pression à chaud. Actuellement c’est l’huile la plus consommée au monde. En effet, elle correspond à 25% de la consommation d’huile dans le monde.

La culture des palmiers à huile est extrêmement rentable puisque l’arbre vit une trentaine d’années et produit chaque année plusieurs dizaines de kilos d’huile. Par conséquent, le prix de l’huile de palme est intéressant et l’huile est très simple à cuisiner, rend les gourmandises (kinder, nutella..) onctueuses et facilite leurs conservations, d’où sa présence dans de nombreux produits.

Actuellement, l’Indonésie et la Malaisie sont les principaux pays producteurs d’huile de palme.

deforestation

 

Pourquoi l’huile de palme n’est pas vegan ?

Des conséquences environnementales dues à l’exploitation d’huile de palme

La croissance de la consommation de l’huile de palme à des conséquences sur la biodiversité et l’écosystème. L’huile de palme étant la plus consommée au monde, et sa consommation augmentant (en raison du prix notamment), il faut pouvoir répondre à la demande, en plantant plus d’arbres. Malheureusement, pour planter ces arbres, il faut de la place. Par conséquent, des forêts sont brûlées ( ce qui implique un rejet de C02 dans la nature) pour pouvoir remplacer les arbres par des palmiers à huile.

L’Indonésie à un taux de déforestation avoisinant les 2 millions d’hectares par an. En 1950, la forêt occupait près de 160 millions d’hectares de forêts aujourd’hui elle avoisine les 48 millions. La déforestation de ces forêts est également due à l’usage du bois pour l’ameublement ou encore le papier. Cependant, les plantations d’huile de palme restent les principales causes de la déforestation des forêts pluviales en Malaisie et Indonésie.

deforestation

Enfin, l’exploitation de l’huile de palme a des conséquences sur le sol, puisqu’elle entraîne aussi une destruction des sols en l’appauvrissant et une pollution des cours d’eau. La biodiversité et la population locales sont alors les premiers impactés.

 

Des conséquences pour les communautés rurales, les peuples indigènes et la biodiversité

Les animaux présents dans ces forêts (orang-outang, rhinocéros…) voient leurs habitats détruits, et leurs ressources disparaitre. Les Orangs-outangs de Bornéo sont les plus touchés. En effet, ils ne peuvent ni se nourrir ni se reproduire ailleurs que dans les grands arbres du sud de l’Asie, qui se voient détruits par la déforestation. Selon l’IUCN la population de cesOrangs-outangs aurait diminué de 60% en 60 ans (1950 à 2010) et devrait diminuer de 22% d’ici 2025.

orangs-outangs

Les locaux (peules indigènes et communautés rurales) quant à eux vivent en symbiose avec la nature et voient leurs terres et leurs ressources disparaître. Le peuple Penan de Sarawak (à Bornéo), par exemple, dépend de la forêt pour survivre. Leurs arbres fruitiers disparaissent, leurs rivières sont polluées (les poissons meurent) et leurs zones de chasse diminuent.

peuple-penan

Comment éviter d’acheter des produits contenant de l’huile de palme ?

  1. Les magasins bios

Effectivement, il y a toujours des produits avec de l’huile de palme, dans les magasins bio. Néanmoins, les produits vendus dans les magasins bios sont moins nombreux, ce qui simplifie la lecture des étiquettes, puisque les produits bios contiennent moins d’additifs.

  1. Le marché

Très souvent, sur le marché vous rencontrerez des petits producteurs. A vous de sélectionner le bon stand. Si un producteur vend des courgettes ou des tomates en hiver en général c’est mauvais signe.

  1. Les AMAP (Les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne)

Il s’agit d’une association, qui permet aux producteurs et consommateurs d’établir un contrat, leur permettant de définir les quantités de denrées (fruits, fromages, viandes, œufs…) à produire pour la saison. Pendant la saison, le producteur met alors à disposition des partenaires des paniers de produits frais.

marché

 

L’huile de palme ayant des conséquences directes sur l’environnement, la biodiversité mais aussi sur notre santé, n’est alors pas considérée comme un produit vegan pour les végans. Néanmoins, il existe encore des moyens pour éviter voire diminuer la consommation d’huile de palme. Par exemple, si vous souhaitez, consommez une pâte à tartiner sans huile de palme, contrairement au Nutella, pensez à la faire vous-même !

 

Cornélia

février 13, 2018